Test : profil émotionnel

Notre tempérament

Dès notre naissance, nous avons un tempérament de base (joyeux, triste, anxieux…), est-il possible de le modifier au cours de notre vie ?

Ce que nous apprend l’intelligence émotionnelle : nous sommes apparemment préparés par notre tempérament à faire face à la vie en fonction d’un registre des émotions négatives ou, au contraire, positives.  La tendance à la mélancolie ou à l’optimisme comme celle à la timidité ou à l’exubérance apparaissent dès la première année de notre existence. Cependant, même si le tempérament est fixé dès la naissance ou presque, ceux d’entre nous qui ont hérité d’un caractère morose ne sont pas pour autant voué à broyer du noir et à ronchonner pendant toute leur vie. Plusieurs autres facteurs vont intervenir. Les leçons psychologiques de l’enfance peuvent avoir une influence profonde sur le tempérament, en amplifiant ou en atteignant nos prédispositions mais notre cerveau a une plasticité extraordinaire.

Ne pas rester figer dans un tempérament :

En effet, on peut effacer les stigmates émotionnels les plus terribles. Il est possible de rééduquer les circuits qui régissent les émotions. Le chemin de cette guérison passe par un réapprentissage. Chez les enfants, cela pourra se faire grâce à des jeux qui vont permettre aux enfants de revivre leur traumatisme sans danger. En désensibilisant et en permettant d’y associer un ensemble de réaction non traumatisantes. Pour l’adulte, les pratiques de sophrologie et d’hypnose vont permettre également de visualiser l’objectif à atteindre tel qu’ils aimeraient le voir se réaliser dans l’idéal. Le cerveau ne faisant pas la différence entre l’imaginaire et le vécu.

Pour réduire la dépression et autres troubles mentaux :

Le gouvernement britannique a lancé un programme test de méditation jusqu’en 2021 dans 370 écoles pour améliorer la santé mentale des écoliers, et les aider à réguler leurs émotions. En effet, suite à une étude faite en 2018, le système de santé britannique, avait révélé que 12,8 % des enfants entre 5 et 19 ans présentaient un trouble mental (anxiété, dépression, hyperactivité, violence…). La pratique de la méditation Pleine Conscience et les programmes MBSR-MBCT diminuent de 40% les risques de rechutes chez les patients ayant connus un ou plusieurs épisodes dépressives.

Cela donne espoir d’un nouveau paradigme pour le monde de demain.

TEST de votre profil émotionnel :

https://sophro-meditation.com/wp-content/uploads/2020/02/Mesurez-votre-intelligence-%C3%A9motionnelle.pdf

Posted in Sophrologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *